preload

APLI
Actus

EUROPE AGRICOLE

by ApliCom

Posted on juillet 20, 2019 at 04:08

L’Ukraine, un monstre agricole aux portes de l’UE (1/2)

media

Champion en production, leader à l’export, l’ancien grenier à blé de l’URSS n’a pourtant pas encore dévoilé tout son potentiel (première partie). Alors qu’au sein de l’Union européenne, particulièrement en France, les producteurs céréaliers froncent les sourcils, les Ukrainiens eux voudraient voir l’UE s’ouvrir davantage (deuxième partie). Les traités d’association entre l’UE et divers pays ou zones économiques se sont multipliés ces dernières années. Celui entre Bruxelles et Kiev doit être renforcé lors d’un sommet ce lundi 8 juillet. L’Ukraine est-elle un partenaire ou bien un concurrent ?

De notre envoyé spécial à Kiev

Bzzzz. Un énorme insecte métallique et nerveux s’élève à la verticale. Devant lui, Vladimir Kravtsov est concentré sur ses commandes et sur son téléphone portable qui lui sert d’écran de contrôle : il voit ce que son drone survole, des champs et des bâtiments agricoles essentiellement. La bête est sensible aux injonctions télécommandées. « Il peut voler jusqu’à 100 km/h et 350 mètres de haut », s’émerveille le pilote, qui est surtout directeur de la production à AgroRégion, et accroc aux tableurs Excel et aux diapos.

Les technologies au service de la rentabilité

Basée à quelques encablures de l’aéroport de Kiev, cette filiale d’une entreprise suédoise – East Capital Holding, dont le fonds avoisinait les six milliards de dollars en 2007 lors de l’achat – gère près de 35 000 ha de cultures répartis dans quatre oblast (régions). C’est un peu le prototype de l’agroholding, nom de ces gigantesques exploitations issues du partage des terres à la fin de l’ère soviétique. Autant que la taille, qui dépasse les 600 000 ha pour la plus grande d’entre elles, c’est aussi leur fonctionnement qui définit ces agroholdings : elles contrôlent toute la filière, de la production des matières premières à la mise en marché, en passant par la transformation, une étape clé pour la valeur ajoutée du produit d’export. Elles seraient près de 150 au total et AgroRégion est actuellement 44e au classement. Elle emploie 450 personnes et produits des céréales classiques, maïs (43% des terres), seigle, blé, soja, tournesol, colza, après avoir abandonné l’élevage en 2008 (et licencié près de 2000 personnes sur 2500).

Source…

Étiquettes : ,

About the Author

 

Fil journalier d’actualité de la presse agricole

Posted on Avr 17 2021 at 4 h 00 min

Les toutes dernières infos! Pour que les flux de données soient toujours "fraîches". Web Agri [...]

Read More

Communiqué de presse conjoint – réunion des ministres du Commerce de l’UE les 20 et 21 septembre 2020

Posted on Nov 17 2020 at 0 h 14 min

Read More

CHRONIQUE DE PIERRICK BERTHOU.

Posted on Août 17 2020 at 9 h 59 min

L'eau, la pluie, les sécheresses, les inondations … PLIC……..PLOC……..PLIC……..PLOC……..PLIC……PLOC........ PLIC……PLOC Ce texte est une réflexion [...]

Read More