preload

APLI
Actus

Un coffre-fort pour la maïs !

by ApliCom

Posted on janvier 04, 2019 at 04:30

Mettre son maïs ensilage dans un coffre-fort

Des plaques de caoutchouc sont disposées sur le filet de protection. Elles protègent et rappuient le tas d’ensilage.

Un silo bien conservé nécessite une couverture étanche à l’air et à la lumière.

L’objectif de ne plus jeter de maïs ensilage est de mise à l’EARL Kerreneur, exploitation finistérienne produisant du lait et du porc à Milizac-Guipronvel (29). Lors du chantier d’ensilage, tout est mis en œuvre pour sécuriser au maximum la conservation du stock de maïs. Dès le flot des remorques, Gwenaël Kerreneur jette quelques poignées de conservateurs sur l’ensilage frais, « pour supprimer les risques de moisissures ». Ce conservateur (Pioneer 11A44), contenant des micro-organismes (lactobacillus buchneri), est épandu à raison de 0,25 kg par tonne de fourrage vert, et s’incorpore au fur et à mesure du bennage des remorques et du tassage du tas. Le silo est ensuite correctement tassé, les murs extérieurs sont protégés par une bâche préalablement installée.

Un film 40 microns

Utilisé depuis une dizaine d’années par l’exploitant, un film d’une épaisseur de 40 microns vient épouser le tas d’ensilage. « Il existe des bâches où le film fin est directement intégré, mais je préfère ce procédé, qui laisse le temps au premier film de bien se plaquer sur le maïs. Il faut juste faire attention les jours de vents », témoigne le producteur, installé dans une région souvent balayée par les rafales. Sitôt ce film en place, une bâche Qualistar de 115 microns est déroulée, pour imperméabiliser le tas et résister aux UV. Cette protection dispose de 5 couches pour gagner en résistance. Un filet anti-oiseau vient compléter la protection du tas pour éviter les percements de la bâche.

Un tapis lourd

Lire la suite…

Étiquettes : , ,

About the Author