preload

APLI
Actus

Territoires enclavés: des alternatives solidaires

by ApliCom

Posted on novembre 28, 2018 at 04:27

Se déplacer en milieu rural : ces territoires enclavés qui développent des alternatives sociales et solidaires

 

Comment se déplacer en milieu rural quand on n’a pas de voiture ni les moyens d’y mettre de l’essence, encore moins de passer son permis ? Comment réduire ses coûts de transport quand on habite loin de son travail, que les bus et les trains ont disparu ? Comment décrocher un diplôme ou trouver du travail dans ces conditions ? Aux confins de la Marne, de la Meuse et des Ardennes, des agents de services publics se mobilisent : dispositif d’aide à la mobilité pour les personnes les plus précaires, mise en place de « court-voiturage », services publics itinérants allant à la rencontre des habitants… Autant d’initiatives sociales et solidaires qui contribuent à ré-ouvrir l’horizon des familles en difficulté.

« Ici, on est clairement coupés du monde. » Romain Discrit travaille dans un centre social à Vouziers, une ville de 4500 habitants dans les Ardennes, au sein d’un territoire extrêmement rural, entre Reims et Charleville-Mézières. La gare est fermée depuis 1969. L’accès autoroutier le plus proche est à une trentaine de kilomètres, en routes départementales. Les dernières lignes régulières de bus ont été remplacées il y a deux ans par des « transports à la demande » : un arrêt de bus sera temporairement rétabli si les demandes sont suffisantes à un moment donné… Depuis une vingtaine d’années, les antennes des services publics comme la Caf ou l’assurance maladie ont progressivement disparu. Les habitants sont confrontés à de grandes difficultés pour accéder aux soins. Il faut compter près d’une heure de voiture pour se rendre dans la plupart des administrations et services de soins spécialisés, tous situés à Charleville-Mézières, la préfecture des Ardennes, à une soixantaine de kilomètres.

Lire la suite…


About the Author