preload

OP France Milkboard

Posted on février 13, 2019 at 10:09

Des accords à négocier et l’espoir d’une application de la loi aux coopératives

La délégation FMB Grand ouest et Normandie lors d 'une rencontre avec les représentants de Lactalis à Laval pour la négociation du futur accord-cadre.

Les organisations de producteurs France Milkboard Grand Ouest et Normandie tiennent leur assemblée générale respective les 13 et 14 février en Ille-et-Vilaine et dans la Manche. Les deux OP espèrent conclure cinq accords-cadres avec des industriels laitiers dans les prochains mois. Emmanuel Binois, coprésident de l’OP France Milkboard Grand Ouest, attend aussi que l’inversion de la construction des prix contenue dans la loi Alimentation s’applique aux coopératives.

 

Pour les organisations de producteurs France Milkboard Grand Ouest et Normandie, le contexte reste « difficile », selon le coprésident de l’OP FMB Grand Ouest Emmanuel Binois. Les deux OP tiennent leur assemblée générale respective cette semaine, à Gosné dans l’Ille-et-Vilaine mercredi 13 février et à Guilberville dans la Manche jeudi 14 février. Deux rendez-vous pour dresser un état des lieux des adhésions. « Nous sommes victimes, comme d’autres organisations, d’une érosion des adhésions du fait de la pyramide des âges défavorable. De nombreux producteurs prennent leur retraite sans successeur. » Et de plus en plus d’éleveurs prennent le virage de la conversion biologique. Pour les deux OP, c’est autant d’adhésions en moins.

Ceci dit, les représentants des deux organisations se disent à pied d’œuvre pour négocier de nouveaux accords. « Les négociations avec les industriels pour de nouveaux contrats avec desformules de prix intégrant les indicateurs de coûts de production constituent notre gros travail pour les semaines à venir. »

Conformément à la loi Alimentation et ses mesures visant à inverser la construction des prix dans les filières contractualisées et ainsi permettre une revalorisation du prix payé aux producteurs, les OP doivent négocier de nouveaux contrats intégrant ces dispositions.

« La volonté des industriels est bien de se conformer à la loi Alimentation mais sans se déconnecter complètement des cours mondiaux », pressent Emmanuel Binois. « On le voit bien : Les prix annoncés pour le premier trimestre sont les mêmes que ceux de la fin 2018. »

Mais les représentants des deux OP ont bon espoir de négocier de nouveaux accords avec cinq industriels dans les prochains mois. « Nous sommes bien avancés avec Savencia. Nous sommes en phase de discussions sur la formule de prix. On entame un round de réunions avec le groupe Lactalis. Nous discutons aussi avec Sill, Vaubernier. L’OP FMB Normandie discute aussi avec la laiterie Milleret. »

Suite…

 

Fil d’actualité de la presse agricole

Posted on Juin 19 2019 at 6 h 02 min

Les toutes dernières infos! Pour que les flux de données soient toujours "fraîches". Web Agri [...]

Read More

ALIMENTATION

Posted on Juin 19 2019 at 4 h 49 min

QUAND LA COURSE AUX PRIX BAS STIMULE LA FRAUDE Alors qu’éclate aujourd’hui  le scandale des [...]

Read More

ARTIFICIALISATION DES TERRES AGRICOLES

Posted on Juin 19 2019 at 4 h 48 min

Le Modef tire la sonnette d’alarme ! ... Une augmentation de 10 % des surfaces urbanisées, une [...]

Read More