preload

L’or vert !

Posted on December 03, 2018 at 04:49 AM

Alimentation.« Notre or vert c’est l’ensilage d’herbe »

Pour présenter de très bonnes valeurs alimentaires, l'ensilage d'herbe doit être récolté au bon stade, par le bon équipement et être bien conservé.

L’ensilage d’herbe s’avère l’aliment à la méthode de conservation la moins coûteuse au regard de sa valeur énergétique et azoté pour alimenter les bovins en hiver. Les conseils des experts alimentation du Fidocl, la fédération interdépartementale des entreprises de Conseil élevage du sud-est.

« Dans nos régions herbagères, notre or vert c’est l’ensilage d’herbe, estime Patrice Dubois, directeur de Rhône conseil élevage (Fidocl). La culture de l’herbe s’inscrit parfaitement dans des rotations longues, type : trois années de prairie, un maïs puis une céréale. Un bon ensilage d’herbe apporte une réponse en lait de près de 2 litres pour 1 kg de matière sèche ingérée. »

En hiver, les vaches doivent pouvoir retrouver le goût et la valeur de l’herbe sur pied qu’elles ont connues au printemps. Et pour cela, encore faut-il couper de la bonne herbe au bon stade, qui sèche rapidement au sol pour ne pas dégrader la qualité et assurer une conservation sans moisissure au silo.

RÉCOLTER UNE ENSILAGE D’HERBE À 35 % DE MS

Pour avoir de bonnes valeurs énergétiques (supérieur à 0,90 UFL) et azotées (> 100 g de PDIN et > 70 g de PDIE), le Fidocl conseille d’ensiler l’herbe au printemps au stade pré épiaison (début bourgeonnement pour le trèfle et la luzerne). Ce stade correspond à des sommes de températures proche de 700° base 0-18 au 1er février, la floraison des lilas est un bon indicateur ! Les ensilages récoltés à plus de 800° (+ 15 jours environ) ne sont plus adaptés à l’alimentation des vaches laitières. Les analyses du Fidocl au printemps 2017 montraient que les ensilages dits « laitiers » représentaient 20 % des analyses, les « équilibrés » 45 %, les « fibreux » 20 %. 15 % ensilages analysés étaient à un stade trop avancé, mais cela peut être aussi une stratégie pour privilégier le rendement au détriment de la qualité. L’ensilage d’herbe précoce est un fourrage particulièrement riche en matières azotées totales (16 % de MAT) et parfois légèrement déficitaire en énergie ; il s’associe donc parfaitement avec le maïs, même sans complémentation.

Lire la suite…

 

ENGLEFONTAINE. FaireFrance 9 décembre 2018

Posted on Dec 14 2018 at 10 h 34 min

Read More

Manif EMB à Bruxelles.

Posted on Dec 14 2018 at 10 h 06 min

Manifestation des agriculteurs à Bruxelles pour une uniformisation des primes en Europe ... ... (Belga) [...]

Read More

Fil d’actualité de la presse agricole

Posted on Dec 14 2018 at 7 h 01 min

Les toutes dernières infos! Pour que les flux de données soient toujours "fraîches". Web Agri [...]

Read More