preload

APLI
Actus

Le cycle de l’azote: essentiel.

by ApliCom

Posted on novembre 15, 2018 at 04:30

Que devient l’azote des produits résiduaires organiques ?

Épandage de fumier

Après l’épandage d’un produit résiduaire organique, une partie de l’azote qu’il contient est directement assimilable par la culture réceptrice : c’est la fraction minérale de l’azote. Le reste minéralise au cours de l’année, voire des deux années suivant l’apport ou est stocké dans la matière organique du sol.

Les produits résiduaires organiques (Pro) apportent de l’azote sous forme minérale et/ou organique. La répartition de ces deux formes dans les différents Pro conduit à distinguer deux types d’effets pour l’alimentation azotée des cultures  : un effet à court terme et un autre à long terme.

L’effet à court terme est lié à la fraction azotée minérale et à la fraction organique rapidement décomposable (qui est en partie comptabilisé dans le reliquat d’azote minéral du sol si l’apport d’un Pro se fait avant l’hiver par exemple). Ces fractions peuvent être absorbées par la culture réceptrice et éventuellement par la suivante selon le climat et le système de culture.

L’effet à long terme est lié à la modification du stock d’azote organique du sol et à sa vitesse de minéralisation. Celle-ci ne se « verra » sur les cultures qu’à travers le cumul d’apports réguliers pendant au moins une dizaine d’années. À noter que cet effet sera moins rapidement visible pour les Pro tels que les lisiers, les fumiers de volailles avec des doses d’apport de C organique plus faibles, que pour des fumiers de bovins ou de porcs.

Schéma du devenir des différentes fractions de l’azote contenues dans les Pro

Lire la suite…

Étiquettes : ,

About the Author