preload

Elevage et salariat

Posted on janvier 26, 2019 at 04:00

« Éleveurs, combien payez-vous vos salariés agricoles ? »

Combien coûte un salarié ? Quelle rémunération ? Quels horaires ? Dois-je lui attribuer des primes ? Autant de questions que se posent de plus en plus d'éleveurs.

Trouver un salarié : un véritable casse-tête pour de nombreux éleveurs. Deuxième problématique : à quel prix ? Sur les réseaux sociaux, dans les groupes d’éleveurs, la main d’œuvre est un sujet qui revient souvent. Les instituts techniques s’y penchent également. Faut-il embaucher ? Si oui, quelle sera la rémunération du salarié ? Comment le fidéliser ? Sur ces questions, chacun a sa petite idée…

Lorsque la capacité financière de l’exploitation le permet, certains éleveurs se tournent vers l’embauche d’un salarié agricole. Sur La page Facebook des producteurs de lait, une éleveuse lance le débat : « Chers collègues laitiers, quel salaire en 35 h ou 39 h pour un salarié agricole polyvalent ? » Les réponses sont nombreuses :

– Plusieurs salariés témoignent : « Je suis payé 1 200 € net/mois pour 35h. », « Je fais 39 h et un week-end sur deux pour 1 500 € net/mois. », ou encore « Je suis en CDI à 39 h et un week-end sur trois avec le lundi en repos quand je suis de week-end et je touche entre 1 400 et 1 500 €/mois. Quand je fais trop d’heures, je les récupères lorsqu’il ne fait pas beau. »

– Les éleveurs qui prennent part à la conversation ont quant à eux plusieurs stratégies : « J’embauche un salarié en 35 h + 1 week-end sur 3 pour 1 350 € net/mois. », « L’idéal est d’annualiser les heures. » D’autres sont plus mitigés sur la question : « J’ai un ouvrier qui gagne environ plus de 400 € de plus que moi. », « Je me vois mal donner 1 500 € à un salarié alors que je ne gagne que 800 €/mois. »

Des éleveurs hésitent quant à eux entre l’embauche d’un salarié et l’installation d’un robot de traite. Découvrez >> Salarié, associé ou robot de traite ? Le bon choix sera le vôtre !

UN SALAIRE ET DES CHARGES SUPPLÉMENTAIRES

Le Cniel et l’Idele ont édité 15 fiches sur le salariat et l’association pour aider les éleveurs laitiers à mieux gérer les ressources humaines. L’une d’entre elles est consacrée au coût d’un salarié. Ils expliquent que le coût total employeur comprend le salaire net + les cotisations salariales (ce qui forme le salaire brut) + les cotisations patronales. Ces dernières s’élèvent en moyenne à 43,5 % du salaire brut, ce qui n’est pas à prendre à la légère.

Suite…

 

Bienvenue les vers de terre !

Posted on Fév 21 2019 at 4 h 56 min

Bienvenue les vers de terre - La bande annonce from Actualités Locales au Cinéma on [...]

Read More

La population agricole européenne vieillit !

Posted on Fév 21 2019 at 4 h 54 min

La pyramide des âges menace l’agriculture européenne Les États membres ne peuvent faire l’impasse sur [...]

Read More

Les toutes dernières innovations de « co-farming »

Posted on Fév 21 2019 at 4 h 42 min

L’agriculture collaborative regagne en compétitivité Les toutes dernières innovations en matière de « co-farming » [...]

Read More