preload

APLI
Actus

DÉSHERBAGE 100 % MÉCANIQUE

by ApliCom

Posted on juillet 17, 2019 at 04:20

Du maïs sans chimie avec le duo houe et bineuse

Philippe Sauvé, membre du groupe 30 000 « Désherbage mécanique » de la Cuma : « en semis direct, la houe rotative n’a pas d’effet râteau avec les débris végétaux comme la herse étrille. »

Douze agriculteurs mayennais remplacent progressivement le désherbage chimique du maïs par des interventions mécaniques. La création d’un groupe 30 000 au sein d’une Cuma leur permet d’avancer ensemble et d’obtenir des aides pour l’achat de nouveaux équipements.

Après deux ans de conversion, Philippe et Patrick, polyculteurs-éleveurs en Mayenne, sont désormais agriculteurs biologiques. « Oui, produire du maïs sans chimie, c’est possible. Il faut être suffisamment réactif avec le matériel de désherbage mécanique dès qu’une fenêtre météo se présente, pour détruire les mauvaises herbes avant qu’elles ne soient trop développées. Et il faut se familiariser avec les outils. » Les deux hommes sont voisins et membres de la Cuma de la Riantière à Ampoigné. Philippe cultive 8 ha de maïs et Patrick 20 ha. Tous deux font partie du groupe 30 000 “désherbage mécanique” créé en 2018 dans l’objectif de progresser collectivement vers des systèmes et techniques économes en pesticides.

Ce groupe de 12 producteurs comprend à la fois des exploitants conventionnels, en conversion et bio. « Nous bénéficions d’un suivi de la chambre d’agriculture pendant trois ans et nous avons monté un dossier PCAE afin d’obtenir des aides pour l’achat de matériel. Nous venons d’acquérir une houe rotative Einböck de 6,4 m de large et d’une valeur de 21 000 € en bénéficiant de 40 % d’aides. Et l’hiver prochain, nous achèterons une bineuse frontale six rangs. Il faut compter 12 000 € avec à nouveau 40 % d’aides. En attendant, nous empruntons la bineuse d’une Cuma voisine. »

Semer le maïs plus profond

En 2018, dans des situations avec ou sans labour, Philippe a semé son maïs le 25 mai avec un combiné herse rotative – semoir, 10 jours après un faux semis réalisé à la herse rotative. L’utilisation du guidage RTK a donné un semis très régulier qui facilitera le binage à venir. Le 15 juin, l’agriculteur est passé avec la houe rotative au stade cinq à six feuilles du maïs. « Les conditions étaient un peu limites mais je n’ai pas eu le choix. Malgré le passage en plein, les plants de maïs n’ont pas été déracinés. » Fin juin, une troisième intervention mécanique à la bineuse au stade huit – dix feuilles du maïs a permis un rattrapage suffisant. Mi-septembre, à l’issue de l’ensilage, la parcelle était propre. Le rendement obtenu était de 11 t de matière sèche à l’hectare.

Source…

Étiquettes : ,

About the Author

 

Fil journalier d’actualité de la presse agricole

Posted on Avr 17 2021 at 4 h 00 min

Les toutes dernières infos! Pour que les flux de données soient toujours "fraîches". Web Agri [...]

Read More

Communiqué de presse conjoint – réunion des ministres du Commerce de l’UE les 20 et 21 septembre 2020

Posted on Nov 17 2020 at 0 h 14 min

Read More

CHRONIQUE DE PIERRICK BERTHOU.

Posted on Août 17 2020 at 9 h 59 min

L'eau, la pluie, les sécheresses, les inondations … PLIC……..PLOC……..PLIC……..PLOC……..PLIC……PLOC........ PLIC……PLOC Ce texte est une réflexion [...]

Read More