preload

APLI
Actus

Des légumes dans le désert

by ApliCom

Posted on mars 29, 2019 at 04:10

Chili: faire pousser des légumes dans le désert le plus aride du monde

Chili: faire pousser des légumes dans le désert le plus aride du monde

Le désert d’Atacama au Chili, le plus aride de la planète, peut-il se transformer en un verdoyant potager ? De l’eau de mer désalinisée et la technique de l’agriculture hydroponique pourraient permettre de réaliser cette prouesse.

Entre les dunes de cette vaste étendue tantôt rocailleuse, tantôt sabloneuse située dans le nord du pays, à quelque 1.200 km au nord de Santiago, se cache le plus grand site du pays à employer cette méthode de culture hors-sol et le seul en Amérique Latine à s’approvisionner en eau dessalée.  “Tout ce qui est produit dans le sol peut être produit en hydroponique”, rappelle Dolores Jiménez, présidente de la coopérative Association d’agriculture de l’Altos La Portada (AGRALPA) rassemblant 140 producteurs installés en plein désert, à une trentaine de kms de la ville d’Antofagasta. Enthousiasmée par ce projet, elle n’a pas hésité à mettre fin à sa carrière d’institutrice pour se lancer dans cette technique où les plantes sont cultivées dans des réceptacles peu profonds dans lesquels sont introduits les nutriments nécessaires à leur croissance.

Tous les types de légumes et de fruits peuvent être cultivés en hydroponie, mais les laitues et les blettes sont les stars incontestables de ce projet pilote soutenu par l’Etat, qui a accordé une concession de 100 hectares avec l’objectif de “gagner du terrain sur le désert”. La production ne fonctionne pour l’instant qu’à 23% de ses capacités – tous les membres de la coopérative n’ont pas encore commencé leur production – mais Altos La Portada fournit d’ores et déjà entre 20 et 30 tonnes de légumes aux supermarchés d’Antofagasta tous les mois. A ses débuts en 2011, la coopérative a dû faire face à plusieurs obstacles: le manque d’électricité et, bien sûr, la difficulté de s’approvisionner en eau, d’autant que l’eau locale est de médiocre qualité, chargée d’arsenic et de bore.

“Les fous du désert”

Suite…

Étiquettes : ,

About the Author