preload

Des agriculteurs dans les champs !

Posted on février 11, 2019 at 10:43

Pour en finir avec les pesticides, il faut aussi des agriculteurs dans les champs

Pour en finir avec les pesticides, il faut aussi des agriculteurs dans les champs

L’usage des pesticides en agriculture accompagne le mouvement de simplification des techniques et d’accroissement de la taille des exploitations (souvent morcelées). Les auteurs de cette tribune expliquent pourquoi la réduction de cet usage passe nécessairement par le maintien des agriculteurs sur le territoire.

Cécile Détang-Dessendre est directrice de recherche en économie, Institut national de la recherche agronomique (Inra). Xavier Reboud est chercheur en agroécologie, Inra.


Lancé en 2008 à la suite du Grenelle de l’environnement, le plan gouvernemental Ecophyto proposait de réduire drastiquement l’usage des produits phytosanitaires dans l’agriculture française. Son objectif initial — réduire de moitié en dix ans l’utilisation de ces produits —, a été repoussé à 2025 avec la nouvelle mouture du plan (Ecophyto II de 2015). Il est encore très loin d’être atteint.

En juillet 2018, plusieurs ministères ont réaffirmé son importance, en présentant les grandes lignes d’un renforcement de ce plan d’action. La recherche et le transfert des résultats vers les agriculteurs sont au cœur de ce plan, qui durcit également les dérogations aux interdictions de mise en marché des pesticides — dont le très controversé glyphosate et les néonicotinoïdes.

Un élément n’est cependant jamais évoqué : depuis trois décennies, les exploitations agricoles s’agrandissent et en conséquence cherchent à simplifier les pratiques, ce à quoi les pesticides contribuent. La mise en œuvre de pratiques permettant la réduction de l’usage des pesticides (travail du sol, rotation des cultures, infrastructures écologiques…) est alors rendue difficile : elle nécessite plus de travail et complexifie les pratiques.

Des exploitations agricoles morcelées

De 1980 à 2014, la population active agricole est passée de 8 % à 2,8 % de la population active totale ; le nombre d’exploitations continue, lui, de diminuer à un rythme de 2,5 à 3 % par an pour atteindre, en 2014, 419.000. La part des fermes de plus de 100 hectares est particulièrement marquée parmi les exploitations de grandes cultures— céréales, oléoprotéagineux (plantes dont les graines sont riches en huile et en protéines) et cultures industrielles.

Suite…

Bienvenue les vers de terre !

Posted on Fév 21 2019 at 4 h 56 min

Bienvenue les vers de terre - La bande annonce from Actualités Locales au Cinéma on [...]

Read More

La population agricole européenne vieillit !

Posted on Fév 21 2019 at 4 h 54 min

La pyramide des âges menace l’agriculture européenne Les États membres ne peuvent faire l’impasse sur [...]

Read More

Les toutes dernières innovations de « co-farming »

Posted on Fév 21 2019 at 4 h 42 min

L’agriculture collaborative regagne en compétitivité Les toutes dernières innovations en matière de « co-farming » [...]

Read More