preload

Aliments ultra-transformés

Posted on décembre 21, 2018 at 04:02

Les aliments ultra transformés, ce « bouffe » qui nous rend malade

Les aliments ultra transformés, ici dans une usine qui travaille le wasabi.

Ils sont partout. Dans les barres chocolatées, dans les céréales pour les enfants, mais aussi dans les plats à priori et les plats comme une soupe de légumes, un steak végétal ou de la purée… Vous voulez des aliments ultra transformés? À quoi servent-ils? Comment les repérer? Quels effets ont-ils sur notre santé?

Ali Rebeihi et ses invités  ont proposé dans l’émission « Grand bien vous faites », tour d’horizon de la planète « faux bouffe « .

En 2009, the nutritionnistes brésiliens, inquiets de se voir augmenter, ont été enquêtés sur le mode alimentaire contemporain. Ils ont classé les aliments dans trois catégories: bruts, transformés ou ultra-transformés.

La pomme de terre, la bouillie dans la classification Nova (nouveau) est un aliment peu ou pas transformé. Si vous l’écrasez, en ajoutant du beurre et du sel, c’est un aliment transformé. Si vous préférez  des chips de pomme de terre avec des arômes artificiels et divers additifs, pour améliorer les qualités sensorielles, passez à ultime.

L’aliment ultra transformé, c’est the industriel  qui comprend les éléments cosmétiques: des colorants, des exhausteurs de gout, des additifs industriels (sirop de glucose, protéine de lait, arômes, amidon de maïs) pour restaurer, imiter, ou exacerber le goût, la couleur et la texture d’un produit brut…

C’est de la « fake food », ou bouffe bidon, parce que les vrais aliments n’ont pas besoin de tous ces compléments pour être mangés.  Les aliments ultra-transformés avancent souvent et ne sont jamais faciles à repérer sur les emballages. Ce travail de recherche est nécessaire, vous pouvez être enrichi en sucre ou en additifs dont vous ne savez pas quels sont les effets sur l’organisme.

Qu’est-ce que le cracking?

On trouve des aliments de cette technique dans tous les aliments ultra transformés. C’est la modification à l’extrême des aliments de base: blé, mais, pomme de terre…  Le cracking consiste à décomposer la matière première. Pour le blé, on va extraire le germe, l’amidon. Ces sous-produits vont être transformés jusqu’à 10, 20 fois parfois.  On va ensuite réinjecter ces éléments dans les produits pour donner la texture, du gout…

Sauf qu’entre temps, ces matières premières ont été tellement transformées ont perdu leur valeur nutritive. Ces aliments n’ont donc plus d’intérêt. C’est comme si on séparait un collier de perles: il n’a plus la même valeur si on le filait d’un côté et les perles de l’autre. Idem for the health, ces produits n’ont plus de mêmes vertus que l’aliment en entier. Le rôle du fil dans le collier de perles. Plus sur fractionne nos aliments et plus sur recomposer, plus sur le risque de générer de la maladie chroniques.

Comment repérer les ultra-transformés?

Plus sur une liste de produits tels que les bras d’ingrédients dans la composition d’un produit, ainsi que sur un risque ultra-transformé. A fortiori, on ne reconnaît pas les noms, parce qu’on n’a pas l’habitude d’utiliser ces ingrédients culinaires. Il exists des applications Qui toutefois secouriste PEUVENT:  Ouvert faits alimentaires  et  ScanUp  indiquent si le produit AINSI EST ultra Transformé OU non.

Quels sont les risques des aliments ultra-transformés?

Le nombre d’ingrédients chimiques qui composent ces aliments est incroyable. The Chemical Recorder on the Cable Blue Chemical, Chemical Compounds, peut contenir  jusqu’à 30 ingrédients.  On ne connait pas encore les effets à long terme de l’ingestion de cette chimie, mais il y a plus d’études dans le même sens:  elles jouent ce rôle du type 2 diabetes, de syndrome métabolique, d’hyper-tension, de cholestérol …  d’Autres la rendent responsable enquêtes d’Une de 10% Hausse du cancer du sein .  La bonne nouvelle

►►► Lire aussi:  « Sur le bouffe de la merde », Jean-Pierre Coffe avait raison 

Quand on achète un kilo de tomates, on dit ce qu’on mange… On the add it, it no it… Les consommateurs se font avoir: ils consomment des produits sur eux. Pas même la recette, soi-disant confidentielle. Plus grave encore: certains aliments sont passés comme bons pour la santé, alors ils ne sont pas. On peut avoir des aliments enrichis en minéraux et vitamines, vendus comme complets,  allégés en gras  et en sucres,  mais qui sont en fait gorgés d’additifs et d’ingrédients cosmétiques. Plus pervers encore un «sans huile de palme» peut être indiqué sur le paquet d’un aliment qui contient tous les autres additifs possibles.

Lire la suite …

Météo des marchés : temps maussade pour le blé, le maïs et le soja

Posted on Avr 19 2019 at 10 h 16 min



Read More

Fil d’actualité de la presse agricole

Posted on Avr 19 2019 at 6 h 00 min

Les toutes dernières infos! Pour que les flux de données soient toujours "fraîches". Web Agri [...]

Read More

Colza en France

Posted on Avr 19 2019 at 4 h 34 min

Baisse de 18,5 % des surfaces de colza en France Selon les derniers chiffres du [...]

Read More