preload

APLI
Actus

Alimentation humaine

by ApliCom

Posted on juillet 05, 2019 at 04:51

Davantage de maladies liées à l’alimentation

Face aux limites de l’alimentation issue du modèle agroalimentaire productiviste, des producteurs s’organisent pour proposer aux consommateurs des aliments de meilleure valeur nutritionnelle, bio ou non.

« S’il a permis l’autosuffisance alimentaire et une baisse des coûts, le modèle agroalimentaire productiviste a aussi participé à la dégradation de notre environnement », déclare Bernard Schmitt, médecin spécialiste en endocrinologie, diabétologie, nutrition et maladies métaboliques. « Aujourd’hui, alors que nous devons faire face à des bouleversements climatiques, des hausses de température dus aux gaz à effet de serre, à des migrations de populations…, quel modèle d’agriculture emprunter : classique, technologique ou raisonné et durable ? », a-t-il développé lors d’une table ronde – débat qui a eu lieu le 18 juin dans le cadre du comice de Saint-Aubin-du-Cormier, intitulée « Mieux manger pour protéger l’Homme et la planète ».

Davantage de diabète, d’obésité…

En parallèle, le médecin observe depuis plusieurs années un développement des maladies liées à l’alimentation et à une sédentarité croissante : problèmes cardiovasculaires, diabète, obésité, cancers. « Nous constatons
2 fois plus de diabète en 15 ans et l’obésité augmente en France. » Parmi les solutions proposées par le médecin : l’adoption dans son alimentation d’un profil d’acides gras meilleurs pour la santé (avec davantage d’oméga 3 et moins d’oméga 6 et d’acides gras saturés). Un type de produits développés par la filière Bleu-Blanc-Cœur.

Autre problème dénoncé par Bernard Schmitt : la transformation des produits. En grande distribution qui pèse 90 % du marché, 80 % des produits alimentaires sont transformés (cela inclut aussi le lait, l’huile…). « Plus un produit est texturé, broyé, mélangé, avec des conservateurs…, plus son coût sur la santé et l’environnement est important. Ces denrées concentrent plus de gras, de sucre, de sel. »
Certains acteurs sur le territoire agissent pour permettre aux consommateurs de manger des produits de meilleure qualité nutritionnelle. Depuis deux ans, Samuel Duguépéroux, producteur de viande bovine à Gahard, adhère à Brin d’herbe qui propose sur deux magasins, à Chantepie et Vezin-le-coquet, des produits fermiers et biologiques. Près de 25 producteurs locaux sont impliqués dans la démarche et commercialisent aussi d’autres produits locaux étoffant la gamme.

Un atelier de transformation

Ils ont inauguré le nouveau magasin de Chantepie en janvier 2019..

Suite…

Étiquettes : ,

About the Author

 

Fil journalier d’actualité de la presse agricole

Posted on Fév 24 2021 at 4 h 00 min

Les toutes dernières infos! Pour que les flux de données soient toujours "fraîches". Web Agri [...]

Read More

Communiqué de presse conjoint – réunion des ministres du Commerce de l’UE les 20 et 21 septembre 2020

Posted on Nov 17 2020 at 0 h 14 min

Read More

CHRONIQUE DE PIERRICK BERTHOU.

Posted on Août 17 2020 at 9 h 59 min

L'eau, la pluie, les sécheresses, les inondations … PLIC……..PLOC……..PLIC……..PLOC……..PLIC……PLOC........ PLIC……PLOC Ce texte est une réflexion [...]

Read More