preload

APLI
Actus

À Vittel, Nestlé contrôle l’eau, la politique et les esprits

by ApliCom

Posted on mai 21, 2019 at 04:06

Nestlé pompe abondamment l’eau de Vittel, dans les Vosges, malgré un déficit inquiétant de la nappe phréatique. À tel point que la commune va devoir importer de l’eau potable de villages voisins. Depuis près de trente ans, la multinationale a noyauté le territoire, régentant le développement économique et agricole. Elle est l’objet d’une enquête pour corruption.

À Vittel, Nestlé contrôle l'eau, la politique et les esprits

Reporterre le racontait l’an dernier, la multinationale Nestlé Waters pompe depuis des années les eaux des nappes phréatiques à Vittel pour les embouteiller. Elle y possède une vaste réserve foncière et entretient la proximité avec diverses organisations locales qui comptent. Reporterre a poursuivi l’enquête. Voici le premier de ses deux volets.

Emmitouflé dans sa veste, Didier Thouvenin paraît indifférent au courant d’air glacial qui s’infiltre dans le hangar. Il a la révolte au cœur, et ça lui tient chaud. « Nestlé, c’est un État dans l’État ici, dit-il de but en blanc. Si vous ne marchez pas avec eux, ils vous font caler. » Cet agriculteur vosgien en sait quelque chose. En 2010, il a cherché à acheter les 11 hectares entourant le bâtiment agricole dont il est propriétaire. « Je voulais m’installer comme éleveur laitier, et les terres de mon voisin se libéraient, c’était une aubaine », précise-t-il. En tant que nouvel agriculteur, avec un projet économique bien étudié, il aurait dû être prioritaire. Mais pas à Vittel. À l’issue de négociations avec l’administration et les instances agricoles, c’est Nestlé qui a racheté les terres… tout en lui proposant de les mettre à sa disposition, gratuitement, contre la signature d’une convention dite « écologique ».

Le cas n’est pas nouveau. À la fin des années 1980, chercheurs, élus locaux et industriels ont constaté un accroissement de la teneur en nitrate des eaux de Vittel. Autrement dit, une pollution agricole qui menace directement le business florissant de l’eau embouteillée. Dès 1992, Nestlé et sa jeune filiale Agrivair ont lancé un programme pour protéger les captages souterrains : il s’agissait d’acheter une majorité des terres du territoire de Vittel, et de mettre ces terres à disposition des agriculteurs s’engageant à respecter un cahier des charges « environnemental ». Mis au point par des chercheurs de l’’Institut national de la recherche agronomique (Inra), le cahier des charges stipulait notamment le zéro pesticide, l’interdiction de la culture du maïs et le compostage des déjections animales. « En contrepartie du respect du cahier des charges, les agriculteurs recevaient différents soutiens matériels et financiers, à savoir des aides au changement de pratiques, des aides pour des investissements matériels, la prise en charge par Agrivair de la gestion des effluents d’élevage et l’accès aux terres agricoles dont Agrivair était devenue propriétaire pour le compte de Nestlé Waters, explique la chercheuse Florence Hellec dans une étude publiée en 2015En quelques années, la majorité des agriculteurs du territoire ont contractualisé, ce qui a permis de réduire fortement le risque de pollution azotée. »

Nestlé aurait-elle trouvé la panacée ? Interrogé par Reporterre l’an dernier, le directeur d’Agrivair [1] ne tarissait pas d’éloges sur le programme, qui a été distingué par l’Agence de l’énergie (Ademe) et le ministère de l’Écologie : « Le secteur de Vittel est l’un des plus protégés de France en dehors des Parcs nationaux, nous expliquait Christophe Klotz. Cela fonctionne parce qu’on noue des partenariats forts avec les forces vives du territoire : les chercheurs, les agriculteurs, les associations. »Aujourd’hui, d’après les chiffres de la firme, 30 exploitations seraient signataires du cahier des charges.

Suite…

Étiquettes : , , ,

About the Author

 

Fil journalier d’actualité de la presse agricole

Posted on Avr 17 2021 at 4 h 00 min

Les toutes dernières infos! Pour que les flux de données soient toujours "fraîches". Web Agri [...]

Read More

Communiqué de presse conjoint – réunion des ministres du Commerce de l’UE les 20 et 21 septembre 2020

Posted on Nov 17 2020 at 0 h 14 min

Read More

CHRONIQUE DE PIERRICK BERTHOU.

Posted on Août 17 2020 at 9 h 59 min

L'eau, la pluie, les sécheresses, les inondations … PLIC……..PLOC……..PLIC……..PLOC……..PLIC……PLOC........ PLIC……PLOC Ce texte est une réflexion [...]

Read More